Imprimer cet article Augmenter police Diminuer police

BSL 113/1 (2018)

Sommaire de ce volume

1 - 26 - « Quelque chose d’indéfini. La catégorisation en chantier », Jacques FRANÇOIS

27 - 78 - « Combien les traits distinctifs sont-ils binaires ? Vers une théorie de la binarité relative », Ivaylo BUROV

79 - 102 -« L’indo-européen n’est pas un mythe », Thomas PELLARD, Laurent SAGART et Guillaume JACQUES

103 - 143 - « Juste un nouvel emploi de juste. C’est juste génialissime ! », Danh Thành DO-HURINVILLE et Huy Linh DAO

145 - 177 - « Les délocutifs en revue », Hannah ROSÉN

179 - 214 - « L’évolution de lat. facere + proposition complétive. Deux voies de grammaticalisation ? », Colette BODELOT

215 - 265 - « Sur la construction latine ab urbe condita » Alain ROUVERET

267 - 287 - « Démonstratif + génitif en latin classique. Un tour équivalent à celui de en français contemporain ? », Emmanuel DUPRAZ

289 - 327 - « La prolepse en grec ancien et la théorie des phases », Richard FAURE

329 - 369 - « Formation des composés de rection verbale du type védique bharádvāja-, grec Φερέπτολις », Georges-Jean PINAULT

371 - 407 -« Le préfixe instrumental « ga » en omaha. Sémantique et syntaxe », Julie MARSAULT

Notes et discussions
409 - 415 - « La déixis et l’anaphore comme prédicats de position », Alain LEMARÉCHAL

417 - 426 - « Du temps que le pré-PIE était encore une langue ergative... Spéculations sur les origines de l’accusatif », Alain LEMARÉCHAL

Contact | Mentions légales |EPHE |Plan du site |RSS