Imprimer cet article Augmenter police Diminuer police

BSL 112/1 (2017)

Sommaire de ce volume

1 - 23 - « La formation d’un savoir linguistique en Nouvelle-Espagne au XVIe siècle », Éric ROULET

25 - 50 - « Le rôle des “petits mots” et leur histoire singulière. Pour une nouvelle typologie », François JACQUESSON

51 - 76 - « L’étymologie de l’adjectif grec συχνός, et le traitement des séquences *-sKn- et *-sKm- en grec ancien », Éric DIEU

77 - 122 - « Quelques suggestions pour une nouvelle analyse de la diathèse (et du TAM) dans le système du futur en grec ancien », Liana TRONCI

123 - 130 - « Paléoroman Daras (Pseudo-Frédégaire, VIIe siècle). De la bonne interprétation d’un jalon de la romanistique », Peter NAHON

131 - 156 - « Cet OR mystérieux et ses équivalents russes », Ladija IORDANSKAJA et Igor MEL’ČUK

157 - 299 - « Peut-on faire l’ellipse d’un corrélatif ? Le thème de démonstratif sá / ϸat et la subordination en vieil islandais », Audrey MATHYS

301 - 330 - « La syllabe en tachlhit. Une cause célèbre en phonologie et en phonétique », Rachid RIDOUANE

331 - 431 - « Que faut-il entendre par “grammaticalisation” dans les langues isolantes ? Le cas de ná, bă, bèi, ràng ou jiào, gěi et -de3 (“potentiel”) en chinois mandarin contemporain : des verbes grammaticalisés qui fonctionnent encore comme des verbes », Alain LEMARÉCHAL et XIAO Lin

Libres propos
433 - 456 - « Pour finir, quelques libres propos », Gilbert LAZARD

Notes et discussions
457 - 462 - « Additif aux thèses pour la linguistique pure. Une ouverture sur la théorie de la parole », Gilbert LAZARD

463 - 464 - « Contre la typologie », Alain LEMARÉCHAL

Contact | Mentions légales |EPHE |Plan du site |RSS